Professeur émérite à l'Université Paris-Nord
Président de la WOSC

Robert VALLÉE



Cybernétique et Systèmes dynamiques
 

05.12.2008


 

 

Définitions

On trouve le mot « cybernétique » chez Platon (kubernhtikh) dans La République et Le Gorgias avec le sens donné aussi par André-Marie Ampère dans le second volume de son Essai sur la philosophie des sciences (1843). La signification actuelle du mot est proposée par Norbert Wiener (1894-1964, né aux Etats-Unis) dans  Cybernetics   or Control   and Communication in the Animal and the Machine (1948) publié par Hermann et Cie, Paris avec The Technology Press (pour les droits) et John Wiley comme coéditeurs.

 Le mot « systémique » est une abréviation de « théorie des systèmes » dont l’origine se trouve dans la  « théorie générale des systèmes », expression due à Ludwig von Bertalanffy (1901-1972, né en Autriche-Hongrie) qui l’a utilisée dès 1945 (Allgemeine Systemlehre). Il est aussi associé à la « théorie des systèmes dynamiques ».

Les notions de cybernétique et de systémique ont trop de points communs pour retenir ici quelques rares divergences car les propos de ces pages veulent d'en développer les significations les plus couramment admises.


La dynamique des Systèmes

Un système, au sens de son acception scientifique (particulièrement en biologie), est un ensemble d'éléments complexes formant une structure organisée interagissant avec son milieu. Sa survie et sa reproduction, ou en d'autres termes son contrôle dynamique, relèvent de son comportement, en fonction de ses propriétés tant originaires qu'acquises, et le décrit comme un système ouvert au sens de ses capacités à traiter les stimuli environnementaux endogènes et exogènes, en particulier sous forme de matière, d'énergie. Toute créature, comme tout groupe social, se montrant apte à "gérer sa survie", est un système dynamique capable de reproduction.  

Il se trouve, en général, hors de l’équilibre thermodynamique, dans des états faits de mémoire de phénomènes vécus antérieurement. Ces effets dynamiques se traduisent par l’émergence de propriétés nouvelles. En conséquence, l'état d'un système, à un instant donné, dépend de ses états antérieurs.

Au sens de l'approche cybernétique du comportement systémique, il s'agit, dans un premier temps, de se référer à la définition qu'a donné Norbert Wiener de la cybernétique en 1948. Robert Vallée s'est intéressé à la théorie de la rétroaction et de l'information, donc à la cybernétique. Celle-ci est en particulier, comme l'écrivit Norbert Wiener dans "Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine" (1948), l'expression du principe d'organisation de l'information d'un système:

· au sein du système et entre les éléments le composant à titre individuel, de groupe, de société et de l'écosystème,

· d'autre part dans l'échange d'informations du système avec son environnement (le milieu voisin, le milieu environnemental naturel - le biotope - ainsi que l'environnement global).

En termes généraux, l'échange d'informations c'est-à-dire l'exécution d'un programme d'action et les commandes  relèvent de la cybernétique, de ses principes et de ses méthodes. Les systèmes induisent entre leurs composants et en interaction avec leur milieu, des processus d'échange d'informations et de rétroaction. Ces processus "circulaires" relancent les dynamiques de survie individuelles, locales, et environnementales. Lorsque plusieurs systèmes se groupent ou sont naturellement interdépendants (prédateur-proie, composants d'un écosystème), ils se structurent en ensembles dynamiques organisés (groupes, niches, sociétés). Leur étude cybernétique se réfère alors aux sciences du comportement.

Ce résumé sur la dynamique des systèmes montre combien l'aspect théorique de la cybernétique exprime de manière complète le jeu des échanges intrinsèques nécessaires tant à la survie qu'à l'adaptation d'un système à l'influence de son milieu intérieur et de son environnement; et par-là même satisfaire aux besoins de sa possible reproduction dans les cas de la biologie et de la sociologie.

 

 


© Robert VALLÉE - r.vallee@afscet.asso.fr

 Home ] Caverne_Platon.htm ]

La dernière mise à jour de ce site date du :05.12.2008